Suivez-nous

© 2016 Varstour - OT Vars

Vars Mountain Trail, l'évènement trail des Hautes-Alpes

Pas moins de 762 trailers ont foulé les sentiers varsincs à l'occasion de cette 5ème édition.
5 courses, un concentré d'aventure d'émotion et de compétition


Cette année, pour fêter ses 5 bougies, le Vars Mountain a commandé un soleil radieux, le dimanche marquait la fin de l'évènement avec les épreuves reines. Le Tour des crêtes et la boucle de Peyniers ont déroulé le tApis rouge pour accueillir près de 400 coureurs.
Dans un décor époustouflant Julien Navarro et Jenny Hausmann se sont imposés sur le trail court tandis que Estel Courtial et Sabine Ehrstrom ont remporté la version longue. Les 2 jours se sont déclinés en 5 courses.


Le Tour des crêtes - 42 km - D+3030m


C'est sous un soleil radieux et dans la bonne humeur que les 170 coureurs sont partis à l'assaut du Paneyron, des crêtes de Vars et pour finir du sommet de la Mayt.
Un parcours de 42 km qui les a amené à franchir près de 3000 m de dénivelé positif
à travers pentes caillouteuses, crêtes majestueuses et sommets vertigineux.
Le parcours aérien de cette épreuve reine offrant, des panoramas splendides, sillonne des paysages aux couleurs chatoyantes, enjolivés de senteurs sauvages.
Les participants ont, ainsi, maitrisé un profil montagneux, technique aux nombreux changements de rythme dans des singles qui découchés pour sur des paysages à couper le souffle.

Chez les hommes, après 42km de course, les premiers mots du vainqueur, Estel Courtial (Team New Balance) ont été : « Je suis au paradis, les paysages sont magnifiques ! ».
Le coureur de la Drôme participait a sa deuxième course avec autant de dénivelé.
« J'ai laissé filé au départ car c'était très rapide, il fallait en garder pour la suite. J'ai commencé à accélérer à la première montée du Paneyron puis progressivement à chaque montée pour finir presque trop seul en tête à la fin du parcours. J'en ai profité pour regarder les paysages et discuter avec les bénévoles ».
Un athlète conquis par la course qui termine le tour des crêtes en
05 :18 :29.
Grosse bagarre à partir de la mi course, Hervé Giraud Sauveur, quadruple vainqueur du trail des Ecrins et vainqueur dernièrement du trail du Champsaur, est revenu très fort sur la dernière partie du parcours grignotant petit à petit des places. Cette très belle fin de course lui permet de monter sur la deuxième marche du podium bouclant le tour des crêtes en 05:28:56.
En troisième position, on retrouve le jeune Elias Kabi
qui boucle la parcours en 05:29:22, confirmant ainsi son potentiel sur cette distance. "J'en ai pris plein les yeux, les paysages sont splendides, la météo parfaite et une organisation au top, merci Vars" - Estel Courtial, Team New Balance, vainqueur du 42 km"

Du côté des femmes c'est Sabine Ehrstrom (Sidas-Xbionic) qui l'emporte en 6 :04 :50 devant la pyrénéenne Elodie Varraine (AC Font Romeu) en 6 :14 :55. Cette dernière a littéralement classé le tour des crêtes dans son top 3 des trails parcourus. En effet elle a été impressionnée par le panorama en 360 quasiment durant tout le parcours. En troisième position c'est Minh Chau Chu Quang qui en termine en 6 :18 :48, elle nous a confié avoir regretté ses bâtons sur les 10 premiers kilomètres.

La boucle de Peynier - 25 km - D+1487m


Alors que le soleil promettait sa dose de chaleur en ce dernier week-end de juillet, la journéee s'annoncait intense sous l'arche de départ avec un plateau de coureurs relevé sur ce 24 km et un parcours tout aussi prometteurs.

Heureusement, le sentier parfois ombragé, parfois sur les crêtes a apporté une dose de fraîcheur.

Julien Navarro a mené en main de maître cette course sur un parcours alternant entre ascensions à forte verticalité, prairies alpestres, crêtes finement ciselées ou encore champs de fleurs. Autant de points forts ont été nécessaires pour départager les meilleurs d'entre eux.

Julien Navarro n'a pas laissé le temps aux autres concurrents de le talonner. Une vraie fusée du début à la fin! Il monte ,donc, une fois de plus, sur la plus haute marche du podium. Il s'impose avec un chrono de 02:19:53. Romain Roux et Pascal Regnerie complète le podium.

Chez les femmes, c'est Jenny Hausmann qui l'emporte aujourd'hui en 03:21:40. Comme l'ensemble des participants elle fortement apprécié la beauté des paysages. Jenny retiendra la technicité des descentes et a regretté ses bâtons en montée ! En 2ème place on retrouve la traileuse Myriam Garel Le Dylio de B'Orne to run à 03:30:12 suivie de Alice Yapoudjian en 03:36:52.

En prélude de son désormais traditionnel rendez-vous de trail, le dernier week-end de Juillet, le Vars Mountain Trail ouvre le bal des compétitions avec 3 courses, ce samedi.
Certains étaient venus de loin pour participer à ces courses et découvrir le territoire varsinc.

Le Col de Vars - 13 km - D+465m

Ils étaient près de 200 athlètes inscrits sur ce parcous, une belle affluence qui ne fait que confirmer le succés de l'évènement qui allie convivialité, défi sportif, nature et plaisir.
Hugo Deck, boucle l'itinéraire en 1 heure. En camping, du côté de Jausiers, il devait initialement faire une sortie de vélo avant de s'aligner sur le KV, mais il a été séduit par ce 13 km. Le sort lui était favorable, il y a des jours comme ça ou il faut écouter son instinct! Sa tonicité lui a permis de devancer, l'embrunais, Jamie Aissa et Clément Dupuy.


Chez les femmes, grande favorite, Lisel Merello, au terme d'une course où elle brille par sa régularité s'impose sur un parcours où les trailers ont dû surmonter les "petites bosses" avant de relancer sur des parties plus roulantes. Elle est restée un bon moment loin devant ses concurrentes qu'elle a semé de 5mn. Mais une petite erreur de parcours a failli avoir raison de sa première place, elle a du finir au sprint pour rester leader. En seconde position et sur les talons de Lisel, on retrouve Pauline BLUSSEL en 1h23mn38s suivie de près par Caroline REDON en 1h24mn01.
L'ensemble des participants ont validé le tracé, un beau parcours sur des sentiers qui dominent la vallée et qui font face aux sommets environnants.

Le Kilomètre vertical - 3.6 km - D+914m


Julien Navarro pour la deuxième fois

Le KV s'illustre grâce à sa difficulté et sa situation idyllique.
Cette épreuve de course contre la montre, bien que très exigeante, arrive aussi bien à réunir les meilleurs trailers que les amateurs. Elle permet, ainsi, aux téméraires de cotoyer les meilleurs de cette discipline le temps d'un chrono.
A ce jeu, après une saison parfaitement gérée, Julien Navarro s'impose. Il a offert une démonstration de force, il a su gérer Alexandre Barbemas ainsi que le retour sur les compétitions de Rémi Loubet (fortement accidenté cette fin de saison d'hiver, qui revient aujourd'hui sur les compétitions et signe un podium. Un très belle victoire personnelle) sur un parcours exigeant et technique. .

"J'avais de bonnes sensations, je connaissais le parcours mais cette année je me suis retrouvé très vite seul devant, j'ai du aller au bout d'un combat avec moi-même pour mon troisième trail de la saison. Le trail est une passion, c'est un plaisir pour moi de courir, j'aime particulièrement les efforts ascentionnels. J'ai hâte, donc, d'être à demain pour sauter dans mes baskets et prendre le départ du 24 km"
Julien Navarro, 29 ans, vainqueur du KV.


Les participants et participantes se sont élancées pour s'attaquer dans un premier temps, à la mythique piste de l'Olympique traversant sentiers et prairies pour finir dans les alpages à 2600 m d'altitude offrant un sublime vue panoramique sur les montagnes avoisinantes.
Chez les femmes, Delphine Michel monte sur la plus haute marche du podium, devançant Rose Marie Villy en deuxième position et Claudie Figueras sur la troisième marche.

L'ensemble des consurrents sont revenus de leur ascension verticale avec un sourire éloquent: l'effort et la beauté du site.

Le Tour des villages

Petits et grands, en famille ou entre amis, les participants se sont élancé sur ce joli parcours à la découverte des villages de Vars.
Une épreuve idéale pour découvrir et s'initier aux plaisirs du trail en montagne.
Petite distance, petit dénivelé mais sensations intenses pour l'ensemble des participants.


Le clin d'œil du week-end : Des jeunes prometteurs

La course jeune a également livré un spectacle de toute beauté.
Près de 120 enfants de 7 à 15 ans au départ de ces courses enfants, 4 catégories et un parcours alliant course à pied et biathlon.
Les bouts de choux ont donc du faire preuve de concentration, sang froid et endurance pour venir à bout de ces boucles avant de franchir avec succés la ligne d'arrivée. Des jeunes de tout horizons: trail, athlétisme, triathlon, ski ou tout simplement en vacances, ont reçu une belle médaille remis par Rémi Loubet, triple vainqueur du Vars Mountain Trail. Des départs explosifs, des encouragements de folie, une pluie de médailles ont ravis ces trailers en herbe.


Une magnifique édition avec tous les ingrédients, du spectacle, du dépassement, de la ferveurs, le tout réunit pour une grande fête.


Le plus belle récompense du week-end: Les pompiers de l'espoir

Brice LOMBARD, représentant les pompiers de l'espoir, s'est lancé un défi sur le Vars Mountain trail : parcourir le 13 et le 24km, il a appelé ceci le défi varsinc et compte bien y établir le premier temps de référence ! Brice est un fidèle de la première heure, il ne raterait le Vars Mountain trail pour rien au monde. Malade depuis 18 mois, il est le porte étendard des pompiers de l'espoir unis pour la lutte contre le cancer. Cette association créée il y a 4 ans, avait pour objectif de réunir 248000€ représentant les 248000 pompiers français. A travers diverse actions sportives pour lever les fond, l'objectif a été atteint il y a peu et le chèque de 248 000 euros a été remis symboliquement au sommet du Mont Blanc à l'institut Paoli Calmettes de Marseille.


Une magnifique édition avec tous les ingrédients, du spectacle, du dépassement, de la ferveurs, le tout réunit pour une grande fête.